Bourse d’énergie à Leipzig: La chancellière en visite d’éclair


SELON ANGELA MERKEL, ELLE SIGNIFIE LA CLARTÉ DANS LES JUNGLES D’ÉNERGIE EN EUROPE: LA BOURSE D’ÉNERGIE DE LEIPZIG (EEX) EST UNE PLACE PROMETTEUSE DES MARCHÉS POUR L’ÉLECTRICITÉ.

L’importance de l’European Energy Exchange AG devrait augmenter dans les prochaines années, suite à une coopération franco-allemande avec Powernext (Paris). Les deux entreprises ont fondé EPEX Spot, où ont lieu les achats et les ventes d’electricité à court terme. Mais comment fonctionne ce marché?

On est dans le 23e étage d’une tour de bureaux à Leipzig. Sur l’écran jaillissent des colonnes vertes, rouges et bleues. Une file de données chassant l’autre, le café à côté s’est refroidi dans l’explosion des chiffres. Les jeunes employés d’ici ressemblent beaucoup aux courtiers à Londres ou à Hong Kong. Sauf qu’ils ne manient pas des actions, mais l’électricité, le gaz, le charbon et des permis d’émission de CO2: Qui en a besoin de combien? Et qui les offre quand? Près de 100 personnes sont chargées de la libre circulation dans le secteur énergie.

Hans-Bernd Menzel

Selon Hans-Bernd Menzel, le premier semestre 2010 a été le plus prospère dans l’histoire de l’EEX qui vient de fêter ses dix ans. Après des pertes douloureuses suite à la crise économique, le PDG a pu constater en août le doublement du bénéfice avant impôt – l’EBT ayant grimpé de 5,7 à 11,5 millions d’euros au premier semestre de l’année 2010. « Nos revenues se sont accrus de 28 pour cent », a précisé M. Menzel.

    UN MARCHÉ JEUNE ET LUCRATIF

Avec bientôt 100 employés, cette société anonyme figure parmi les « top trois » du métier en Europe. La naissance de l’EEX date de l’an 2002, jour de la fusion des bourses d’électricité de Leipzig et de Francfort. Deux autres places d’échanges pour l’énergie comparables sont situées à Oslo et à Londres: C’est un marché jeune et lucratif, alimenté par des groupes nationales puissantes.

Les critiques du traffic d’electricité blâment toutefois une surveillance insuffisante du marché « spot » avec l’électricité. En effet, il n’existe pas encore d’équivalent aux lois pour le commerce des valeurs mobilières qui interdisent les délits d’initié. « De telles proscriptions manquent pour le commerce à court terme avec l’electricité », a constaté une étude du ministre allemand de l’environnement, Norbert Röttgen, en 2009.

Angela Merkel vient de visiter, dans six Länder, une dizaine de sites qui devait représenter le mix énergétique allemand

Leipzig se charge d’établir les horaires du gaz et de l’électricité en Allemagne, Autriche, France et Suisse. 16 opérateurs de sept pays membres de l’UE sont associés à cette bourse. Dans les cinq prochaines années, l’EEX entend « parvenir en tête des bourses d’énergie en Europe », annonce son PDG, Hans-Bernd Menzel.

Une entreprise qui va bon train : un joint-venture en France témoigne d’une vision européenne. En concertation avec Powernext (Paris), les Allemands ont externalisé leur commerce d’electricité à court terme en 2008 : Leur bourse « EPEX Spot » emploie une trentaine de personnes à Paris, où se trouve le siège social, et quatre personnes à Leipzig.

Le principe de cette bourse est simple : D’un côté se trouve l’électricité consommée demain (d’où le nom « spot ») et produite par de grands producteurs comme EDF ou RWE. De l’autre côté se trouvent les transporteurs d’électricité et des traders. Tous ces acteurs sont membres de l’EPEX Spot.

    EXTERNALISATION DU « MARCHÉ SPOT »

Par la suite, Powernext a pu se concentrer elle-même à Paris sur le marché du gaz qui évolue rapidement. L’EEX a toutefois gardé à Leipzig ses autres marchés dérivés électriques.

Lors d’une visite éclair chez l’EEX, Angela Merkel a félicité la société allemande d’avoir fait date en ayant « démêlé d’importants marchés européens de l’énergie ». La chancelière allemande exprimait son espoir que l’EEX puisse réussir à identifier aussi un prix de référence sur le marché du gaz. Jusqu’aujourd’hui, le prix du gaz est en effet accroché au prix du pétrole. Un indice de gaz serait, dans les yeux de Mme. Merkel, « une autre étape vers davantage de concurrence sur le marché ».

Lors de la visite de Mme. Merkel à Leipzig, Greenpeace a manifesté contre l'énergie nucléaire

    TRANSPARENCE À TRAVERS LA TOILE

La législation européenne oblige tous les fournisseurs à rendre publique leurs prix et leurs volumes d’électricité. Sous le titre « Transparency in Energy Markets », l’EEX rend compte de ces données du marché de l’énergie.
Sur le site www.transparency.eex.com, on peut rechercher les quantités d’électricité produites en Allemagne à partir de l’énergie nucléaire, du vent ou du soleil. Depuis juillet 2010, l’EEX rend également compte des quantités officielles d’énergie solaire.

    QUEL MIX D’ÉNERGIE POUR L’ALLEMAGNE?

Pour protéger le climat, les pays membres de l’UE se sont mis d’accord sur des mesures rigoureuses. L’objectif européen de 20% d’électricité « renouvelable » signifie pour l’Allemagne: En 2020, 35% de son électricité proviendra de cette source.
Contrairement à l’opinion commune, les exportations d’énergie allemandes sont plus élevées que les importations en provenance de la France. Donc, la concurrence sur le marché de l’électricité fonctionne, au moins pour les fournisseurs allemands. Ces derniers réclament pourtant, en accord avec les distributeurs, « une expansion accrue des capacités de transmission ».
La question à savoir quelle proportion les énergies renouvelables auront pour l’alimentation électrique d’un pays, n’a pas d’importance pour les affaires de la bourse d’électricité, a précisé Hans-Bernd Menzel, le PDG de l’EEX: « Au départ, nous avions du mal à maîtriser les volumes et l’immense volatilité des offres d’électricité du vent ou du soleil, mais nous y sommes enfin arrivés. »

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s